Pop Up Club n°23 – the shopping mood, summer 2017

Vous en avez l’habitude sur ce blog. De temps en temps je consacre une session du Pop Up Club sur Youtube aux… sons de la rue. Et plus précisément ceux des magasins, du « shopping mood » si l’on veut. Ces musiques qu’on qualifiait avant d’easy listening, mais qui ne le sont pas tant que çà, si l’on y prête attention. Elle sont censées nous détendre, nous accompagner sans nous agresser et donc nous permettre de mieux mettre la main au porte-monnaie. Sacrée mission si l’on y réfléchit bien… Des artistes écrivent-ils dans cette optique là ? Ca mériterait de le demander à certains, dans la quête éternelle de devenir populaire en une chanson ou un album.

Je remonte donc le temps de ma timeline personnelle, dans mon logiciel SoundHound : pour celles et ceux qui ne connaissent pas, un sniffeur de sons et chansons assez puissant sous mobiles Android. Ainsi on ne perd rien d’une musique cool qui d’ordinaire aurait été noyée entre bruits, discussions de caisse et divers blabla sur les tailles (« un 38 ou un 40 chéri ?« ).

Ca commence par du Blackbird Blackbird, pas tout récent mais bien dans l’air du temps de cette pop cérébrale et planante. Tout comme l’américain Kauf, en plus ambiant et minimaliste dans ses effetsSuivent les toujours sautillants Capital Cities, mention spéciale « donne la pèche à toute heure du jour ». Sur le pas tout jeune morceau exhumé des français Phoenix, on se place un peu entre les deux tempos précédents. Je mets à part Quantic, sorte de mix entre folk, celtes et electro : calme, hors norme et très élégant.

On retrouve aussi les Moullinex, habitués des hauts-parleurs des magasins tant leur mix marrie brillamment dance, style et légèreté, sans jamais faire cheap ni facile. Ray BLK sera donc la seule concession plus rugueuse de cette session musicale, en versant dans le rap : quoique les vocalises y soient très mélodiques. On termine sur la pop-rock de Chai Khat et surtout avec du dépressif (il en faut bien pour supporter l’été!) : les canadiens Broken Social Scene s’y collent, entre basse et trompette mourante.

Et vous, quelques chansons choppées au shopping qui vous aient marqué ? N’hésitez pas à partager en commentaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s