Attentats de Bruxelles : chasse à l’homme et interpellations… en vidéo

Bien sûr il y a eu l’usage de Periscope (spin-off de Twitter très en vogue) où des mobinautes ont filmé en live et en vidéo les scènes de panique suite aux attentats du matin. Comme cela s’était déjà passé pour d’autres outils mobiles et/ou de réseaux sociaux lors d’autres « catastrophes », on s’étonne de la « puissance » de ces applications… Mais Periscope n’est pas si simple à utiliser, côté récepteur; et Twitter a été (de mon point de connexion, en région à l’ouest) assez sur-chargé et lent toute la journée.

header bruxelles chasseUn autre combat d’information live s’est alors joué, moins remarqué par les médias et experts sur la brèche. En fait, la suite de cette journée hors norme du 22 mars à Bruxelles, s’est passée sur la redite des faits du matin et les commentaires de plus en plus affinés des experts invités en plateaux. Néanmoins, une autre phase des opérations de police engagées a été dite plus discrètement : une « chasse à l’homme » dans les rues de la capitale belge, et des « risques d’affrontements » attestait bien l’expert Claude Moniquet sur iTele peu après les 16h30, pour notamment rechercher les suspects filmés dans l’aéroport et dont le visage a été diffusé par les médias.

Et c’est sur un autre réseau social que les infos sont apparues peu à peu : le bon vieux Youtube de l’ami Google ! Deux vidéos au moins ont montré des scènes d’interpellations dans les rues de Bruxelles. Elles attestent en effet du déploiement de forces de police et d’unités spéciales, coursant tout suspect potentiel.

Je suis un peu étonné que ces vidéos ne soient pas apparues sur les divers écrans médias… ni sur les flux de la presse d’information en ligne. Autant sont-ils intéressants en « matière brute » d’image que comme « méta-média » à analyser dans ses sources et origines. J’ai pu quand même en échanger (sur la première) avec le journal belge « Le Soir », qui m’a confirmé le lieu de l’interpellation, comme étant celui de la Gare du Nord de la capitale belge.

Ma méthode a été pourtant simple pour dénicher les dites vidéos, encore un peu sous la ligne de flottaison « SEO » et les taux de clics : taper des mots clés en français, anglais et surtout en arabe. Et aussi en jouant évidemment sur le curseur de fraîcheur de la publication, afin de coller au plus près à la réactivité du réseau vidéo.

Deux courtes vidéos… à l’arrachée

Voici la première vidéo, diffusée par un compte en langue arabe : le channel « HasSri Tube« , créé le 12 mars dernier. Un compte très récent donc, qui a diffusé cette journée plusieurs vidéos concernant les attentats de Bruxelles (9 en tout).

Voici la seconde vidéo, diffusée par un compte en langue italienne : la chaîne « Henry1985« … créée elle en novembre 2010. Lui n’a diffusé que 2 vidéos.

Au-delà de ces actions de police musclées et nécessaires, il serait donc intéressant de recouper les faits avec les déclarations des autorités pour établir qui est appréhendé, à tort ou à raison. Une phase de vérifications laborieuses mais nécessaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s