Orange : bientôt aussi assureur via le digital ?

header srichard assurance v2J’assistais hier à Paris au « ShowHello » Orange, organisé par son P-DG Stéphane Richard. J’ai déjà debriefé sur le blog du WebLab, concernant les points d’innovation intéressants, pour le champs « pro ». Un autre point de la présentation du patron a retenu plus particulièrement mon intérêt : celui concernant les applications de l’IoT (objets connectés) dans le champs de la domotique et de la sécurité personnelle.

Le PDG d’Orange l’a dit lui-même : une partie du développement business de ces offres passe par des partenariats avec le secteur des assurances. Il a cité par exemple des projets menés avec les groupes Harmonie Mutuelle, Axa… Mais à force de connecter les objets entre eux, de stocker de la data domiciliaire et de proposer des services d’aide à la personne, est-ce qu’Orange pourrait un jour… faire lui-même et directement le métier d’assureur ?

Ce d’autant plus qu’Orange a annoncé en début d’année son intention de se lancer dans la banque en acquérant Groupama Banque. Cette entrée dans le secteur bancaire, notons qu’elle se fait par la voie… de l’assurance ! Un indice de plus serait-on tenté de dire.

Une question globale que j’ai posée à S. Richard directement, lors du jeu des questions de la presse et blogueurs : voici sa réponse ci-dessous (excusez la mauvaise qualité du son, pris dans de moyennes conditions de proximité avec la personne, sur mon smartphone) :

https://www.spreaker.com/embed/player/standard?episode_id=8026664&autoplay=false

Dossier en cours

J’en retiens donc que non seulement Orange a bien en tête de proposer des produits d’assurance dans son projet de banque en ligne (normal, c’est quasi complémentaire aujourd’hui sur le secteur), mais qu’aussi l’entreprise ne ferme la porte à aucune piste pour assurer elle-même « des choses ». Quoi précisément ? En s’appuyant sur toutes les technologies installées à la maison et dans la vie de tous les jours de ses « clients » ? La réponse ironique et souriante, quand il me la faite, de S. Richard, montrerait que le sujet est bien sur la table de quelques brainstorms

L’air de rien, c’est assez énorme et ça accrédite les craintes de la plupart des assureurs sentant le vent du boulet de la menace siffler au-dessus de leurs têtes. Et ça ne concerne pas qu’Orange. Celle menace est celle des acteurs tout entier du digital, qui commencent à connecter technologies et datas au meilleur de leur intérêt business. Et ce même si Google vient de retirer son projet de comparateur d’assurance, le « ouf » n’est pas à pousser trop vite du côté des Etats-Majors des assureurs… Qui feraient bien du coup, d’accélérer leur transformation digitale promue un peu vite parfois en communication externe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s