Le content management : tendances fugaces de janvier 2016

L’exercice me sied, car il est un instantané souvent signifiant. Vous avez forcément entendu parler -notamment dans les médias, la com’, le web- de content management (la gestion des contenus). Cette nouvelle expression qui résume d’un trait ce qu’on nommait avant la « publication », la « production éditoriale » ou encore la « communication informationnelle ». Mais tous ces termes sont bien trop old school pour avoir pu survivre…

header content managementDu coup, qu’en dit-on en ce début d’année sur les moteurs de recherche ? Deux planches de travail que je retiens ce jour : Google Actus et Twitter.

Sur le premier, on sent bien que le sujet est sérieux, l’heure grave : le site Loyalty360 le place « au coeur de la plateforme marketing d’entreprise« . La classe. Plus exactement, il replace le « CMS » (content management system) comme une seule partie d’un tout beaucoup plus ambitieux. Qu’on pourrait appeler autrement « la cohérence de tout le bousin ». Mais ça, c’est mon côté franc du collier qui parle; cela dit assez éprouvé par les projets que j’ai eu à gérer en entreprises, PME comme grands comptes.

Plus intéressant, car plus subtil, est l’angle du site business2community.com : pour qui le content management et les « sales » (ventes) c’est un peu comme l’eau et l’huile. Intéressante analogie ! Qui dit que si l’on en parle tout le temps dans le même mouvement, on n’a pas pour autant des matières associables tout à fait. L’article plaide en fait pour que CMS et CRM (customer relationship management, ou la gestion de la relation clients) soient des outils mieux mixés, plus endogènes. C’est en effet souvent le mur de la réalité dans les entreprises : où les contenus et animations sociales sont coupées des systèmes gérant les fiches clients. On marche sur la tête !

Sur Twitter : du concret avant tout

Sur Twitter (ce jour en tout cas), le côté rassurant est qu’une recherche tombe d’abord pas mal d’offres d’emploi, même si avant tout en anglais. Se prétendre « content manager » sur vos CV n’est donc pas si idiot que cela : c’est même l’évolution naturelle de tout un pan de métiers allant du journalisme à la communication. Et à un moment de l’histoire où les jobs ne courent pas les rues, il peut être intéressant d’y réfléchir sérieusement.

Concrète est aussi l’approche « ROI » (return on investment) proposée par le site Questys : un autre grand classique des entreprises, que d’arriver  à comprendre à quoi sert un bondieu de CMS, ce qu’il faut y mettre (comme prix) et comment évaluer son efficacité. Evidemment, la société n’est pas philanthrope et vend… des solutions idoines. Mais son approche peut être instructive pour structurer un départ de réflexion.

Enfin, je m’arrêterai sur l’analyse détaillée de i-scoop.eu, qui compare information management et content management. Lisez-là, car croyez-moi, elle dépasse le simple cran de distinguer « l’info média » et le « contenu d’entreprise » comme on le fait si souvent. On aborde davantage le niveau des « systèmes d’information », ce à quoi sont exposées toutes les entreprises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s