Ce fameux double écran, enfin exploité ?

J’en parle depuis un moment, de ce phénomène du « double screen », du double écran que nous avons toute la journée avec nous : dès 2008 sur l’Atelier des médias, puis plus tard sur d’autres blogs et site. Nos duos digitaux sont quotidiens ou presque : smartphone et ordinateur de bureau au travail; tablette et télévision à la maison… L’air de rien, ça a changé radicalement notre façon de nous divertir, de nous informer, de nous cultiver. Désormais, un seul écran, ça semble peu, creux, plat; il en faut toujours plus et vite.

header slashHier soir, j’ai eu l’opportunité d’écouter lors de la soirée « Paris New Tech 17« , plusieurs pitchs dont l’un tenu par la start-up Slashtag. Malgré un lancement un peu bâclé de type « on parle aux millenials, aux d’jeunes qui bouffent de la vidéo à haute dose« , j’ai trouvé le projet très intéressant.

Non pas pour ce qu’il dit faire : une sorte de télécommande que deviendrait votre smartphone, où vous recevriez en parallèle à un programme tv, des propositions de contenus et de commerce en lien. Non, l’appli m’a intéressé pour son marché caché : le fait de pouvoir ainsi servir de plateforme logicielle, en marque blanche, pour tout contexte de diffusion de type « double écran ».

captu slasheJ’en ai parlé à sa responsable marketing, qui pitchait ce soir là; et elle m’a confié que les premières chaînes de télévision ne percutaient pas trop… Normal cela dit : elles lancent leur propre application (comme TF1), crépitent sur la social TV, rêvent de data optimisée… Mais ailleurs et en périphérie du sujet, on pourrait faire des choses inédites encore.

Vous en doutez ? Voyez les possibilités (je prends 10% les gars !), pas toutes inscrites d’ailleurs dans le champs du commerce :

  • le cinéma interactif : vous êtes en décembre à l’avant première de Star Wars VII ? N’aimeriez-vous pas recevoir un lien promo exclusif pour acheter en ligne ce jouet réplique du chasseur X-Wings volant à l’écran ?
  • la conférence augmentée : tous les animateurs de conf’ vous le disent. Dur dur d’animer avec une table ronde à plusieurs invités, un public, un tweet-wall… Mais si une appli canalisait l’échange entre speakers et public ? Voire l’anticiperait et l’animerait tout durant ? Par exemple : moi Hubert Reeves, je lance une pétition pour défendre le climat à la Cop 21, et envois automatiquement un lien personnalisé sur leur smartphone aux gens m’écoutant dans la salle. Efficace non ? Surtout si j’ai des fonds à lever par exemple…
  • l’émission télé de bout en bout : vous êtes TF1 et relançait la StarAc. Et si une appli vous permettez de discuter en direct avec votre public, de lui proposer des contenus complémentaires (clip vidéo), de lui demander des actions de co-création (envoyer un sampler musical, un design artistique, une candidature), etc, etc.
  • le spectacle 3D : idem, sur une scène de théâtre à Avignon, ne serait-il marrant l’été prochain, de tenter des happenings 3D. Des artistes sur scène, un public attentif et une appli au milieu pour les lier à co-créer : en diffusant par exemple le visage de quelques personnes sur écrans, en leur posant directement des questions (pour les stand-ups, on voit de suite l’utilité).

Bref tout un monde de possibles s’ouvre ici, à partir du moment où l’on connecte en effet nos écrans ensemble, pour éviter les consommations parallèles et asynchrones, et privilégier là aussi le mode participatif et co-créatif.

A suivre avec SlashTag et d’autres encore, qui ne devraient pas tarder à embrayer sur ce créneau…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s