La télévision de demain… nous fait-elle rêver finalement ?

captu smc téléRetour sur la soirée de rentrée du Social Media Club, lundi, en sa commission #NextGenTV. Je n’ai pas tout suivi, mais il est toujours très agréable d’écouter le puits de science qu’est Eric Scherer, et son décryptage des tendances vues et croisées sur des salons lointains; tout comme l’apport de Jean-Dominique Seval (Idate). Mais qu’entend-on en 2015, quand se décante justement l’excitation de la nouveauté ? Des choses pas très « explosives » rayon nouveauté, pour être honnête…

La télé de demain cause normes. Bon, ok, on y est déjà depuis l’ère des magnétoscopes (VHS vs. Betamax vs. V2000), puis des codecs (Divx vs. Xvid vs. consorts). Et que l’on parle désormais de taux de compression de la HD ne renouvelle pas le genre de la « prise de tête puriste ». « La HDR les gars ! », s’excitent les experts. Mon KPI sur ce sujet ? Ma boutique Electro-Dépôt voisine, au Mans, où je vois que les « nouveaux-super-géniaux-écrans-ultra-mega-HD-qui-tue » fondent dans leurs prix, et ce inversement proportionnellement à leurs stocks. C’est ainsi que voulez-vous, on ne change pas tous les 6 mois de télé comme de smartphone…

La télé de demain cause connexion web. Bon, ok c’est sympa de cliquouiller, chatter, participer en regardant une émission de télé-réalité. Mais déjà qu’on se plaint d’être trop « écrans centric » dans nos familles de France et de Navarre… cette tendance ne va pas arranger la chose. Quant à y acheter des choses ? Tout ça dépend quand même un peu, ne l’oublions pas, d’un pouvoir d’achat assez mou du genou ces derniers temps. Mon KPI sur ce sujet ? Mon fils aîné. Quand sa mère ou moi le coupons de l’écran télé, que fait-il ? Il va dans sa chambre faire (officiellement) ses devoirs ou lire des livres, mais surtout ouvrir son ordinateur portable. Où il vit une de ses passions à fond (l’automobile) dans de plus amples recherches qu’Automoto ou Top Gear ne puissent le lui permettre.

La télé de demain cause RTB (Real Time Bidding). Bon, ok, les business boys & girls de la télévision semblent découvrir qu’on peut positionner des écrans pubs en fonction des comportements des utilisateurs, et les faire tourner rapidement pour s’adapter aux fluctuations. Mais ça, la presse écrite l’a déjà vécu, et on a vu où cela la mène pour l’instant : cf recettes de la pub. Eric évoquait « la résilience de la télé » et de ce « média encore puissant » : mais sans doute pas éternellement non plus.

L’éternel modèle économique

Pourtant, c’est à la toute fin du débat, durant la session des « questions du public » que se dessinait peut-être réellement cette télévision de demain, sur son modèle économique. Ce studio Youtube parisien cité en exemple par E. Scherer, et en réponse à une productrice de télé présente sur place et questionnant très benoîtement la docte assemblée d’un « comment on fait tiens, pour produire à pas cher via tout ça« . Proposition qui en dit long sur les
équipes de prod’ de demain et la capacité d’embauche du secteur : vers une « low-costisation » et une « ubérisation » de la télé ?

periscope« Tout ça », c’est aussi à la fois les opérateurs de streaming (comme Netflix), les applis vidéos temps réel (comme Periscope), la vidéo embédée dans les réseaux sociaux, la social tv, le gaming, etc, etc.

Un contexte éclaté, polymorphe, sautillant que la finalement « très classique » télévision française va avoir bien du mal à suivre. Ou bien au prix de réorganisations douloureuses (comme dans les médias écrits, et chez Canal par exemple, c’est bien lancé), à la recherche éperdue de ce télé-spectateur égaré entre trop d’offres de nourritures numériques et si peu de temps pour tout consommer.

NB : relire la note de ce blog d’introduction au débat, sur la dissolution numérique, ainsi que celle sur Le Plus concernant l’affaire symptomatique des Guignols de l’Info.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s