Le jour où j’ai testé le casque 3D… du navigateur

Un casque, un bateau… l’évasion (photo institutionnel.generali.fr)

On l’a peut-être perdu de vue, grisé par les merveilles technologiques que permet l’image numérique et virtuelle, mais un casque 3D peut aussi très bien nous emmener… dans le réel. Un réel filmé en immergé, car reconstitué par la magie des caméras 360°.

J’en ai fais l’expérience bluffante il y a quelques temps, en testant (dans le cadre de mon récent nouveau job) une application particulièrement originale de l’Oculus Rift (powered by Facebook) et développée avec l’agence Be Com Institute. Il s’agit de se mettre… dans la peau d’un skipper du grand large ! En l’espèce à bord du bateau d’Alain Gautier, comme si vous y étiez. L’application informatique permet plusieurs angles de vue. Et le plus étonnant n’est pas celui que l’on croit… Je vous explique.

J’avais déjà testé des lunettes et casques 3D, notamment la Neopro dans le cadre du Laval Virtual 2014 (photo ci-contre). Puis aussi en décembre dernier à la Cité des Sciences de Paris avec l’Oculus… ou enfin encore lors de la soirée Orange de mars 2014 tenue au Grand Palais. Mais à chaque fois, je me baladais dans des univers ludiques et graphiques tenant un peu du Flight Simulator ou de Doom, même si un peu mieux quand même en rendu (je taquine). Du pixel en somme, qui enlève une partie du plaisir ressenti et se concentre sur les effets de « mise en abîme » : montagne russe par exemple, ou vol dans les airs. Ca tourne la tête, mais on en oublierait presque l’immersion proposée.

oculus mer gautierDu coup, revenons à nos bateaux et à nos flots. Bien sûr sur le pont, face à la mer, on se prend un peu pour Di Caprio séquence « je-suis-le-roi-du-monde »… et on a le réflexe de regarder les vagues de gauche et de droite, parfois d’être attiré au-dessus de sa tête par le bruit de la voile.

Mais c’est en fait dans la cabine, un niveau en-dessous, que cette immersion m’a le plus bluffé et captivé. Une sorte de « vis ma vie » en mer du navigateur, encore plus saisissant dans cet espace étroit et aussi très fonctionnel, comme si on y était invité. Après, c’est selon : on ressentira une impression de claustro pour les plus sensibles ou de grand sens de l’épure pour les amoureux du simple. Je suis de ce deuxième groupe.

Autres défis de simulation ?

Il ne manquerait plus que quelques détails pour parfaire l’illusion : comme la simulation d’un vent marin, d’un roulis de la mer, voire quelques odeurs du grand large distillées afin de recréer une parfaite sensation de navigation. Qui sait, peut-être que cela pourrait donner des idées à quelques start-ups de la frenchtech (?) ou de Cantine numérique « marine » comme celle de Brest. L’idée serait de fournir une « console » de simulation 3D via Oculus ou autres technologies voisines, sinon complète, du moins plus proche encore du ressenti réel. Après tout, nous avons d’autres sens en éveil à renseigner et combler.

Si vous voulez d’autres détails sur la conception du joujou, je vous pointe l’article complet décrivant le projet sur le site institutionnel de Generali. Et enfin, je vous glisse ci-dessous une vidéo Youtube qui donne une petite idée de l’expérience vécue…

Pour prolonger : quelques autres applications marines citées récemment avec le casque HTC Vive, ou encore la 3D pour la construction navale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s