Les 3 écueils (secrets) de la vie (rêvée) du start-upper

photo débat SMCLundi soir, le dernier débat de la saison 2014-2015 du SMC (Social media club), à Numa, donnait l’occasion de fouiller la notion si convenue de l’emploi numérique et de ses perspectives réelles. J’ai déjà dit, ici, qu’on se trompe en présentant systématiquement l’emploi numérique comme notre Grand Sauveur… on lui colle trop d’ambitions, plus qu’il ne peut en porter.

En parlant du chômage, il s’agissait en effet de redire l’apparent paradoxe d’un secteur très en vogue mais qui créé peu d’emplois. En tout cas pas autant que la société en détruit par ailleurs.

A cette seule approche « quanti » assez anxiogène, je vois un prisme plus « quali ». Et notamment trois écueils que connait tout bon apprenti start-upper et ou « intermittent du numérique », si on peut les (nous) nommer ainsi.

  1. l’écueil familial : c’est le premier qui nous tombe dessus… le poids des projections et décisions familiales qui font que vos parents vous écarteront instinctivement des sentiers les moins battus, les moins rassurants, plus plus innovants quant à y décrocher un job pérenne et bien payé. Combien de jeunes patrons de start-up ou indépendants web ont-ils caché à leurs parents… la vraie nature de leur travail et de leur rémunération ? « Ma mère ne sait pas que comme patron de start-up, je ne me paye pas de salaire… », entendait-on lundi soir.
  2. l’écueil du couple : c’est la continuité du premier écueil, car il faut bien -à un moment ou un autre- rendre compte à sa moitié, lui expliquer ce que l’on fait, établir un « compromis » viable. Et pouvoir ainsi co-construire une vie financière équilibrée et stable, faire des projets, investir, etc. Le genre de choses qui donne envie de fonder plus tard (ou pas) un foyer et de faire des enfants. Mais le bon braquet à trouver pour ce tandem, n’est pas aisé. Et pour peu que votre conjoint soit fonctionnaire, ce sera encore pire à négocier ! « Ou ça permettra de stabiliser le couple », me faisait remarquer cet autre auditeur, après la conférence. Vrai : mais est-ce à dire que le déséquilibre est incontournable ?
  3. l’écueil de la société : et notamment marchande. Faisant qu’un banquier, un commerçant… n’accepteront jamais de vous faire payer vos dus en mode… crowdfunding ou levée de fonds ! Des factures, des traites, ça se règle au mois en France, et on ne discute pas (ou si peu) sur la souplesse de la chose. « Actuellement, je ne peux pas louer un appartement sur Paris », disait encore ce patron de start-up, lundi. Car inscrit par ailleurs au chômage.

Bref, on voit qu’à ces différents seuils, le malheureux acharné à créer sa start-up souffre d’une accumulation de freins et de raisons d’abandonner en chemin. J’ai -à des périodes diverses et plus ou moins éloignées- vécu ce type d’expérience, sur les 3 niveaux. Je sais donc ce qu’il en coûte de continuer courageusement sa route, de ne pas en dévier, pour viser uniquement l’objectif, et rien que lui.

Un outil concret, pour concrétiser le statut

Mais c’est une guerre sans fin, ou plutôt une bataille sans lendemain. On ne gagne jamais, on négocie toujours, sur tous les plans, tout en devant assurer une performance de base liée au projet lui-même. M. Macron, Me Lemaire, vous voulez aider les start-ups ? Alors commencez-donc par former leurs parents, à ne pas en faire des ermites sentimentaux, et à suggérer des produits financiers adaptés au Nouveau Monde Digital.

Je propose pour ce faire, une idée toute con : une carte de start-upper. Un peu comme la carte jeunes de notre jeunesse, que vantait via spots tv un certain Childeric. Elle concentrerait un certain nombre de facilités, pour aider les porteurs de projet. Ou plutôt, pour rester digital : une application mobile, qui serait sa modernisation et son ancrage net en 2015. On y gagnerait plus qu’en espèces sonnantes et trébuchantes, en levée de fonds mirifiques ou en label tonitruant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s