Et si l’on créait un Anti-Prix économique « Oncle Bernard » ?

bmaris via franceinter.frJ’ai lancé l’idée sur les réseaux sociaux il y a quelques jours, et elle plait à certains. Je la structure donc un peu plus dans cette note, pour qu’elle ne se perde pas dans un océan de flux d’infos… Le drame de Charlie Hebdo a fauché 12 personnes, dont 8 membres du journal et parmi eux le génial Bernard Maris. On l’a inhumé ce 15 janvier, ma première pensée ira donc à sa famille et ses amis, ainsi qu’aux gens qui ont travaillé avec lui.

Pour moi cet économiste hors norme était une sorte de… bouée de sauvetage. Le genre de personne qui vous fait d’emblée aimer une matière abrupte et raide, en la vulgarisant et en en parlant différemment. Je n’étais pas un lecteur assidu de ses chroniques dans « Charlie Hebdo », mais ai notamment suivi ses chroniques radios et tv et lu ses ouvrages.

Il fut une période enthousiasmante où Maris ferraillait sur les ondes avec un certain Jean-Marc Sylvestre, chacun un peu dans le rôle de « monsieur gentil » et « monsieur méchant » (je ne dirai pas qui jouait quoi…). Les écouter m’a été précieux, ainsi que lire son « Antimanuel d’économie« . De quoi inspirer mon journalisme éco-techno, avec des courants comme le freakonomics ou encore des programmes comme « Econoclaste » (d’Anne Magnien, La 5). Plus audacieux, cela a motivé ma création d’un webzine (« Econobug », éteint depuis mais cité ici) outre d’infuser mes divers blogs depuis, dont notamment « Serial Worker » (pour Libé), ou encore la section « Econobug » de ce propre blog ci.

Vous l’aurez compris, la pensée et la parole de Maris me séduisaient. Et s’il est des personnes qu’on regrette de ne pas avoir eu le temps de croiser, d’oser contacter, Bernard figure au sommet de ma liste. Trop tard…

Un Prix et des catégories

Revenons à cette idée de Prix « Oncle Bernard ». Pour structurer un peu le principe de départ (être anti-économisme), et donner de la matière à un tel rendez-vous (forcément annuel), je verrais bien de reprendre le fil de la vie et des productions livresques de Bernard Maris. Les thèmes dégagés pourraient être par exemple, au sein d’un premier scénario iconoclaste. Quand je le peux, je rajoute des exemples pour illustrer le propos :

1/ Prix du Gourou : l’économie est une matière roborative, qui éloigne plutôt qu’elle n’attire le grand public… Parmi les journalistes, experts, spécialistes… quel est celui ou celle qui aura su être le moins clair et compréhensible, soit sur le discours soit sur les outils de communication usités ?

2/ Prix de la Prédiction farfelue : théorie de marchés hermétique, analyse de tendances obscures, prévisions farfelues… quel économiste aura fait montre dans l’année du texte, traité, article le plus inutile à « faire avancer le schmilblick » et entrevoir l’avenir ? Qui se sera le plus… planté ?

3/ Prix de la Langue de bois : Maris étrillait souvent les politiques et experts pour leur science aiguisé de l’explication économique vaseuse ou erronée. Lequel/laquelle aura su donc faire montre de l’explication la plus « économiquement correct » ? C’est à dire qui répond à une question, sans ne rien dire au fond…

4/ Prix de l’Economiste citoyen : ni expert, ni journaliste, ni cadre Etatique, ni rien de noble et reconnu… un citoyen anonyme a néanmoins détoné en produisant un discours ou une analyse intéressante dans le champs des sciences économiques. Un peu à la manière (dans une autre discipline) où ce retraité normand a étudié le secret des pyramides égyptienne.

5/ Prix de l’Interdisciplinaire zélé : Maris adorait sortir des sentiers battus de l’économie académique… Dénichons alors des économistes faisant de même, en se mixant à la sociologie, l’histoire, la philosophie… ou que sais-je la cuisine, les jeux de société, le jardinage, etc. Soyons ouverts, et mettons en exergue celles et ceux qui savent le faire.

6/ Prix du kéneysien qui s’ignore : il ne fait pas toujours bon revendiquer une politique keynésienne (de l’économiste Keynes dont Maris se réclamait) dans les sphères des sachants économistes. Autant donc valoriser un discours, une thèse, une politique inspirée de cette école.

Un second scénario, plus conventionnel et consensuel, pourrait aussi distinguer dans les grandes lignes des « talents » et performances du domaine de la connaissance économique :

1/ le Prix du Journaliste économique le plus innovant : discours ou outils de communication usités, quel journaliste a le mieux modernisé l’explication de texte socio-économique dans la société ? Les infographies d’un François Lenglet par exemple ?

2/ le Prix du fait économique novateur : on ne l’attendait pas là, mais cet économiste ou ce courant ci a produit une explication nouvelle, surprenante, originale. Comme hier le crowdfunding par exemple.

3/ le Prix de l’Info économique positive : l’économie se résume souvent à égrener les mauvaises nouvelles ou perspectives sombres… qui en rajoute dans la sinistrose ambiante. Mais quelle info majeure aura produit l’effet inverse dans l’année ?

Je laisse à la communauté des « marissistes » (ou « bernardiens », je ne sais s’ils doivent être nommés en une « école » avec une terminologie fixe et si Maris l’eut apprécié) le loisir de rebondir sur ce premier jet que je fournis spontanément. Puis améliorons et contactons ensemble des institutions ou relais compétents pour organiser cela, ou au moins étudier à fond l’idée.

Ce serait le meilleur moyen de prolonger l’audace de sa pensée et le franc-parler de sa plume, pour la faire circuler dans nos consciences et neurones. Le monde et notre société en ont terriblement besoin.

NB : lire aussi… les articles de Bernard Maris sur Alternatives Economiques; et la note « Petite promenade dans la pensée de Bernard Maris » (blogs Libération).

Sinon, une courte vidéo qui résume mieux que tout ce que fut Maris…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s