Attaque de Charlie Hebdo : locaux de police, et gendarmerie autour

Tout le monde est sous le choc du terrible fait divers survenu ce matin 11h à Paris, avec un bilan (11 morts) qui s’alourdit de minute en minute. Une attaque commando inédite, vraisemblablement signée de djihadistes d’après les premiers témoignages recueillis, voulant s’en prendre à la liberté d’expression et de parodie de la presse. Tout bonnement horrible en 2014, hors théâtre de guerre, et ma première pensée va au famille de mes ex-confrères de métier et victimes.

Essayons de garder cependant la tête froide avec quelques réflexes pour comprendre les agresseurs actuellement en fuite, et leur mode opératoire. Cela passe par la cartographie des forces de l’ordre alentour, ce qui me questionne naturellement. Comme je ne l’ai pas vu sur les sujets tv et contenus en ligne, je partage mon constat ici.

La zone parisienne choisie (les locaux du journal satirique Charlie Hebdo) sont dans la rue Appert, dans le 11ème arrondissement. On apprend que le journal était encore il y a peu sous surveillance policière présentielle, avec une voiture dans leur rue. Mais qu’existe t-il déjà alentour, comme « lieu de police » et présences permanentes des forces de l’ordre ?

pic rue appert 2En fait, pas rien. D’abord la police nationale est présente dans le sud, et pas très près des lieux du drame : le premier lieu véritable est la Préfecture de Police du 11ème arrondissement (14 Passage Charles Dallery) à environ 15 minutes à pied, et pas en direct de surcroît. Plus près semble en revanche le Commissariat central du 4ème arrondissement (au 27 Bvd Bourdon), toujours à 15 minutes à pied, mais en ligne droite cette fois par les Grands Boulevards et notamment celui de la Bastille et Richard Lenoir). En 2 roues, on a donc un axe de liaison assez rapide.

Si l’on regarde sinon les autres effectifs « fixes » de forces de l’ordre, là on se rend compte que le « terrain » n’était pas si « vierge » que cela, et que le commando a pris certains risques calculés. L’Inspection Générale de la Gendarmerie Nationale est ainsi située au 12 rue de Béarn, dans le 3ème arrondissement : c’est à seulement 8 minutes à pied, et en fait pas très loin du tout (comme le montre cette capture ci-contre).

pic rue appert 3Et même, on voit que des locaux de la Garde Républicaine (rattachée au Ministère de la Défense) sont situés à 8 minutes en voiture, au 18 Boulevard Henri IV (4ème). Ca semble loin, mais c’est ici en ligne droite aussi par les Bvds.

Questions : combien d’effectifs policiers et de sécurité étaient donc prêts à intervenir ce matin, et potentiellement risqué pour l’opération radicale d’un tel commando ?

Quel dispositif de barrage se met en place en pareille situation sur Paris centre, et sous quel délai de réaction pour empêcher la fuite des agresseurs ?

Bilan de cette analyse rapide : pas de postes de police immédiats à côté (cela a t-il pesé dans leur choix ?), mais une présence potentielle de gendarmes et effectifs militaires pas si loin via les boulevards.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s