LeWeb 2014 : quelques tendances perçues en amont

leweb-2014-logo-100x100J’arrive ce jour sur la conférence LeWeb, après avoir à regret zappé l’an dernier, pour obligations professionnelles. Une pleine année de travail sur la v2 de l’agence LeWebLab.com, de projets pour nos clients, de salons, rencontres, réflexions, etc. De quoi s’inspirer !

Voici donc sans ambages et sans de longues analyses, quelques tendances que j’ai repérées et emmène volontiers sur LeWeb pour les confronter à mes homologues et à vous aussi. On en parle, on valide/verrouille ? Quand vous voulez😉 En DM via Twitter @ldupin pour le contact.

  1. le web se classe : éternel travers bien français de lister, ranger, compartimenter… auquel n’échappe pas le web, malgré son ouverture, que ce soit avec les 60 influenceurs d’Europe 1 ou plus récemment à travers les 150 de La Relève aux Echos.
  2. la presse se hacke : à fond même, on sent l’envie de se mixer au numérique, et surtout à la « data », notamment en PQR comme vu sur le hackathon monté par l’ESJ pro et aussi un peu plus tard sur Hyblab Nantes;
  3. le pitch se vulgarise : où que je me tourne, dans les clusters, les cantines, les collectivités… on me parle de pitch ! C’est LE sport national à la mode pour l’entrepreneuriat innovant et les équipes de co-working en France (ex ici au PitchCamp de Rennes). Il était temps ! Ca a déjà le mérite de muscler les présentations jusqu’ici très classique en slides…;
  4. le contenu roi (?) : je pose la question car là-aussi, où qu’on se tourne en grandes entreprises comme en TPE-PME, on trouve le mot « SEO » rivé aux lèvres. Mais pas toujours en sachant très bien ce que l’on y met… Ni comment les contenus se produisent aujourd’hui en contexte social media;
  5. des réseaux plus esthétiques : c’est une petite tendance, un « signal faible » mais qu’on sent à travers le nouvel header rajouté chez LinkedIn, ou encore la venue de réseau graphiquement sobre comme Ello.
  6. la googlisation débridée : qui joue tant au niveau de la société, quand Google devient un interlocuteur financeur de la presse, qu’elle joue au niveau « mécanique » quand Google se veut l’outil RH incontournable de nos entrepreneurs;
  7. la technologie miracle (?) : le débat est lancinant de savoir désormais si oui ou non, l’innovation technologique nous est bien profitable et permet la croissance économique… Pour moi, elle peut nous nuire, il faut le savoir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s