Conférence entreprises à Nantes : « off » et impressions

laurent dupin conférence nantesJe vous ai parlé sur le blog de mon agence LeWebLab, de la conférence « entreprises et outils numériques » à Nantes, dont je faisais partie du plateau. Au-delà des thématiques de fond abordées, voici quelques réflexions côté « off ».

Première « demie » surprise : le taux élevé de présence d’étudiants dans l’assistance (nourrie) de plus de 300 personnes. Je dis « demie » car je me souviens de mes propres années d’étudiant, où il était en effet convenu d’aller régulièrement sur des salons pour du contacting et des pistes de job. Notamment sur les fameux salons de l’étudiant.

Préparation amont : sur ce thème, j’ai voulu revoir en amont mes notes précédentes accumulées au fil de plusieurs interventions, sur les derniers mois. Notamment la conférence « industries et web social » que je donnais le 6 novembre dernier au Mans sur le salon BeeNumerique. C’est un tic : j’ai beau connaître le sujet à fond, je me dis qu’il faut toujours revoir, réviser, mettre à jour ses données, jusqu’au dernier moment. C’est la moindre des politesses, mais aussi des précautions : en effet, tout auditeur connecté via son smartphone peut aujourd’hui aisément fact-checker les dires d’un expert, et ce en quelques secondes.

conf nantes assistance
Plus de 300 personnes ont assisté à la conférence, à Nantes.

Ressort : démarrer une conférence à 9h30, c’est encore un peu tôt. On le sent à l’auditoire, qui en général vient d’arriver, n’a pas avalé de café, pose ses affaires, etc. Mon truc de base ? Etre interactif : ce à quoi ne pense pas tout intervenant, je peux vous l’assurer ! Ici, sur le sujet numérique, le truc était relativement aisé : questionner le public sur leurs usages, pour réaliser un sondage « live ». Ca marche à tous les coups ! Et en prime, on en apprend toujours des choses. Dans le cas présent, à l’une de mes questions, je découvrais que seule une personnes (sur 300 !) ne possédait pas de smartphone connecté au web mobile. « Par choix », a t-il tenu à venir me dire, après la conf’.

conf VOIP laurent dupinA l’oral: aujourd’hui, parler devant une assistance ne me pose pas de problème particulier, en tout ni trac ni blocage notoire. Petite précision : j’ai deux ans de théâtre au compteur, dans la compagnie de Sandrine Rouault, qui m’a bien aidé à me détendre et m’installer sur une scène ou un estrade. Ca n’a pas été toujours le cas. Je me souviens de ma première animation de conférence « pro » : c’était en 2005, pour ZDNet qui organisait alors la Convention VoIP à Paris. Mille mercis à Philippe Leroy (mon boss d’alors) qui m’avait poussé à y aller. Ca n’a pas été une sinécure, mais ça a été aussi un vrai déclic. Après cela, j’ai appris, écouté, observé de bons intervenants pour intégrer leurs trucs. Et principalement quelques règles de base : être visuel dans son expression (la gestuelle), interagir avec le public, écouter les autres intervenants pour rebondir sur leurs propos. Rien de pire qu’un gus qui vient avec son idée en tête, sa fixette, délivrer un message, puis hop-boum, on repart sans échange aucun.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s