Vous êtes 12.500 à me suivre sur Twitter… mieux scannés

… et je vous en remercie, déjà. Lorsque j’ai ouvert ce compte –@ldupin-, en mars 2009, je ne pensais pas qu’un jour il réunirait autant de monde. Je dis bien « autant » sans flagornerie ni fixette des chiffres, car pour quelqu’un qui vient de la presse locale comme moi, croyez-le, les centaines et les milliers ça compte déjà beaucoup. On sait en effet ce qu’il coûte d’aller chercher cette audience, quartiers par quartiers parfois.

header 12500 ld

Ce cap des 12.500, je l’ai franchi en fait en cette fin septembre, un peu l’air de rien, au milieu du brouhaha de la rentrée et des projets. Pas une accélération fulgurante, mais une progression continue. Il a son importance à mes yeux car je reste adepte d’une croissance organique naturelle, seule issue de son audience et de la fréquence d’animation. Point d’achat de followers ici, ni de « bots » branchés sur mon compte pour le grossir. Je le dis souvent en formation : misez plutôt sur un rythme de publication naturel, humain, avec de vrais échanges proposés à votre communauté.

Quelle que soit cette communauté d’ailleurs. Vous voulez échanger avec des comptes dits « VIP » ? Ne vous en privez pas, ne soyez pas timide. Un réseau social comme Twitter, c’est « la porte ouverte au champs des possibles ». Vous serez surpris, parfois, de constater qu’ils vous répondront, car pour certains ils les gèrent réellement en direct. C’est à dire sans interface, intermédiaire, ni gestionnaire. Ainsi de quelques-uns comme, parmi mes followers, Nikos Aliagas, que je cite souvent en cas exemplaire de gestion personnelle réussie d’un compte VIP.

L’autre métrique

Mais la grande nouveauté de la rentrée, pour nous tous, c’est les stats Twitter ! Elles se matérialisent dans un lien du menu de votre homepage, et vous offrent pas mal d’infos inédites jusqu’ici. Ce n’est pas encore de l’analytics dense et fonctionnel au sens googlien du terme, mais ça donne quand même de la visibilité.

Dans mon cas par exemple, mon audience a oscillé entre début septembre et maintenant, de 300 à 500.000 impressions/mois, comme le rappelle ce premier tweet sur le sujet :

Mais ce qui compte, c’est le taux d’engagement, et là ça me donne actuellement, sur les 28 jours, le magnifique taux (huh-huh) de 2,1%. Dis ainsi, ça semble peu. Mais ramené à mes 500K impressions, ça nous livre dans les 10.500 hits, à apprécier sous l’éventail des 12.500 personnes réunies sur le compte.

Le vrai intérêt des stats, comme ailleurs, est en fait, plutôt que les valeurs absolues, de monitorer les perfs et les tendances. En gros quels tweets se détachent du lot. Dans mon cas, mon relevé mensuel fait ressortir des choses (à plus de 500 impressions et au-dessus de 5% de taux d’engagement) comme :

– Sur je suis… « @laurent-dupin » : mes 1ers pas sur le réseau social hype du moment http://goo.gl/UmpZqF 

– Un recruteur ce matin, en presse pro: « votre profil est trop innovant, orienté futur… nos actionnaires ont besoin d’être rassurés ».

– Un recruteur ce matin, en presse pro: « votre profil est trop innovant, orienté futur… nos actionnaires ont besoin d’être rassurés ».

– Un w-e falaisien et normand. Poke to all friends from there + special to @GregLeclerc 😉

– Y’a un même bureau à aussi avec « LES ECOUTEURS » et « LES DECIDEURS » ? ;-p

Bilan : dans ce top 5 surtout des tweets avec visuels et de l’humour ciblé « pro ». Est-ce une tendance de fond valant pour tous ? Ou plutôt un constat adapté à la tessiture de mon réseau ? Sans doute un peu des deux. Et il faudra suivre ces indicateurs désormais dans le temps.

Advertisements

2 réflexions sur “Vous êtes 12.500 à me suivre sur Twitter… mieux scannés

  1. Merci Laurent de cet article, et de ton blog de grande qualité.
    Les twitter analytics finalement on a vu pour l’instant peu d’articles à ce sujet, c’est pourquoi j’accueille celui ci avec intérêt.

    Mon compte Twitter a 10 fois moins d’abonnés que le tien (sigh), alors c’est assez humblement que je partage mon expérience comme tu nous y invites. Mon taux d’engagement est proche du tien, 2,5% en l’occurrence sur les 28 derniers jours (on sait que plus on a de followers plus il est difficile de maintenir un engagement élevé donc bravo à toi pour la performance).

    Au quotidien, je remarque que mes meilleurs taux d’engagement sur Twitter sont souvent les #FF ou autres « bienvenue »… OK c’est de l’engagement, mais évidemment j’ai plus l’impression de créer de la valeur quand ça réagit sur un « vrai » contenu que je partage. 😉

    Aujourd’hui, mes meilleurs tweets pour l’instant ont été sur les ados et le sexting – on voit ce qui a pu retenir l’attention… – ou encore le nouvel Iphone gate avec le #hairgate. Des sujets plutôt « faciles » quoi.
    2ème learning : on le dit et on le répète mais oui, la photo aide.
    Enfin quand même je suis assez fière que mes tweets ayant le plus engagé soient des tweets portant sur des articles que j’ai moi-même rédigés sur mon modeste blog. Mon bestseller : un marronnier du blogger sous forme de « 7 conseils » (fallait bien que je le tente…) ici en l’occurrence le sujet était comment bien démarrer son fil pro Twitter. Ce même article a d’ailleurs 3 fois mieux performé sur linkedin que les sujets habituels que j’y poste. On oublie trop souvent quand on est un habitué de Twitter à quel point cela reste mystérieux pour les non-initiés.

    Je remarque que mes Tweets les plus partagés sont ceux qui – c’est finalement plutôt rassurant – apportent une information surprenante (le resto qui voulait les plus mauvaises notes sur Twitter), des conseils utiles (mon article sur twitter, une super liste de création d’images par buffer), et quand même des sujets de fond sur la profession (pourquoi les entreprises de l’ère digitale doivent travailler leur marque). Quand l’article est bien, même s’il est un peu long, il est repartagé.
    En gros des sujets utiles, des sujets de fond de temps en temps, des sujets faciles, des sujets en exclu, des sujets sur des marques fortes (Skittles, Gap…). A l’inverse, parfois de très bons contenus ne reçoivent rien. Toujours frustrant quand on connaît la qualité de l’article – la preuve de l’importance de la headline.
    Ou tout simplement un rappel à l’ordre d’arrêter de raisonner en émetteur et de se mettre à la place du lecteur.

    Un dernier commentaire, je ne sais pas si tu partages : je me sers de buffer qui permet de tracker les actions sur mes tweets. Je n’ai pas du tout les mêmes stats, et en l’occurrence Twitter analytics est BIEN PLUS positif que Buffer. Ainsi un tweet sur Buffer apparaît avoir généré 0 ou 1 click alors que sur Twitter analytics il peut en afficher 5 ou 10 ou 13. Décalage dans le temps ?

    En attendant le partage d’expérience d’autres lecteurs,
    Magali

  2. Hello et merci pour ce commentaire nourri.
    Je partage à peu près toutes tes remarques quanti/quali, sur les tweets qui marchent le mieux. Je me fais le même constat : le pratique, le visuel, le factuel, le tendance marchent. Et parfois oui, des notes ou contenu de sens et qui ont coûté du temps en conception… tombent à plat. Méthode de secours possible : pratiquer l’AB testing sur la rédaction du tweet, plusieurs fois dans la journée, mais au risque de lasser/perdre ses followers fidèles et réellement engagés.
    J’ai testé Buffer, mais ne suis pas amateur de ce type de service. Je passe plutôt par la prog. de publication automatique interne à WordPress, qui me semble plus simple, car tout concentré en un seul outil.
    Sinon oui, les résultats divergent bien entre services… temps nécessaire de lissage de toute cet apport, assez neuf, de métriques ? Reste les tendances qu’ont peut cerner, même si les volumes et masses changent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s