HubForum : 3 phrases fortes de 2013, pour le management du digital

captu hub forum 2013L’an dernier, j’assistais à mon premier #HubForum à Paris. Tout au long du live-tweet, des conférences et des rencontres, voici quelques phrases qui m’ont marqué plus que les autres, dans le champs du management du digital. Un sujet qui nous préoccupe somme toute tous, que nous soyons en poste et adeptes des compromis incessants, ou que nous soyons consultants et tentés par le « on casse tout » et on y va.

Je les partage ce jour avec vous, durant l’édition 2014 que je suis, pour en mesurer les impacts et voir si des leçons sont tirées depuis, quelque part. Un réflexe utile selon moi, les réseaux et le digital ayant horreur de la mémoire et du passé, tout entier tourné vers l’instant et la vitesse qu’ils sont…

IMPACT : ce constat en dit long sur un mal réel des entreprises aujourd’hui, petites comme grandes, ou l’écran a pris la place de la médiation, où le smartphone est un joujou permanent, doublé d’un outil de manager et de travailleur. Comment s’en détacher pour reprendre un vrai échange ? Le faut-il ? De vraies questions… Qui touchent toutes les sphères : j’entendais ce jour qu’un journal américain se laissait surprendre, admiratif, que le cabinet d’Emmanuel Macron, ministre de l’économie, soit rempli de trentenaires tous rivés sur leur iPhone…

IMPACT : la formule redit la nécessité de « porter le fer » où ça fait mal, c’est à dire trop souvent dans les directions des entreprises et leur cercles d’actionnaires. Distants des réseaux et du digital, non utilisateurs, mais voulant décider sur ces sujets à tour de bras. D’où souvent des deltas importants et des stratégies à la « y’a qu’à faut qu’on », condamnées d’avance… et broyant ou déstabilisant les équipes. Toujours à méditer selon moi.

IMPACT : cette formule de fin redit la nécessité de penser et auditer en permanence ses dispositifs numériques et sociaux, sous un seul angle : est-ce utile à l’homme, à nous, à nos vies ? Si la réponse est hésitante, alors c’est qu’on a loupé quelque chose et que l’on cède aux sirènes de la facilité et du culte technique. Celui-là même qui finira par lasser les foules et les détourner.

Ces phrases vous font-elles écho également ? Les avez-vous frottées au réel dans votre propre cas ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s