BD : entre covers et intérieur

power girl BDCa m’est apparu comme une évidence il y a peu, en me baladant en rayons de librairie. La BD aussi, comme tout produit culturel marketé, peut verser dans les vieilles ficelles. Et notammment faiblir devant la tentation d’en faire trop sur le paquet d’emballage. Attraction VS. réalité. Je l’ai vérifié en croisant dernièrement deux couvertures de BD, qui m’ont attiré pour des raisons similaires mais distinctes finalement. Et déçu juste après en les lisant. Je m’explique…

J’ai d’abord découvert par exemple que la série policière Dexter prenait une seconde vie dans le comics, avec des histoires inédites éditées chez Panini. Je savais déjà pour les romans, qui ne m’avaient pas attiré… Pour la BD, c’est différent, il y a la dimension visuelle qui me semble inextricablement lié à son impact télé. J’ouvre l’ouvrage, et là, badaboum. Le dessin intérieur est certes soigné, mais pas assez sombre. Et surtout Dex’ ne ressemble pas à Dexter. Visiblement rajeuni, on a voulu lui donner un petit air à la Peter Parker de chez Marvel. Pas idiot, pour lui attirer de nouveaux fans. Mais pas bandant pour ses fans anciens, comme moi. J’ai donc reposé.

Et je me suis mis à rêver, en repartant, de ce qu’aurait pu être un Dexter BD traité par un Frank Miller… Du sombre, qui n’aurait pas eu à montrer le sang, ou alors en sur-impression de couleur, par quelques touches. Magique si ça se fait un jour.

dexter BD

Seconde déconvenue, avec cette fois un vrai comics de super héros, ou en l’espèce de super héroïne : Power Girl, en tome 2 chez Urban Comics. Est-il besoin de dire ce qui m’aura spontanément attiré sur ce cover ? 😉 Hé bien détrompez-vous un peu messieurs : c’est aussi et surtout le trait et la colorisation, très stylés, très nacrés, qui électrisent carrément l’oeil, outre la plastique de la girl power de blanc vêtue. J’ouvre alors l’ouvrage, et là aussi, badaboum. Le dessin intérieur n’est pas du même niveau, comme fait par quelqu’un d’autre. Il se rapprocherait plus d’un style à la Kick-Ass, marrant et accessible certes, mais moins glam, moins féminin presque.

power girl BDVivez-vous aussi ce genre de déconvenues en abordant des BD et des comics ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s