En coulisses (2.0) du « Grand Direct des Médias » d’Europe 1

morandiniVendredi dernier, j’ai eu la chance d’assister à l’émission de radio matinale de Jean-Marc Morandini : le Grand Direct des Médias, sur Europe 1. Depuis les coulisses, j’ai pu observer comment est géré ce show et notamment au niveau des réseaux sociaux, qui m’intéressaient plus particulièrement.

Pas de bol ce jour-là (ou au contraire), car dès que j’arrive à l’étage du plateau de radio vers 8h55, je sens à l’atmosphère que c’est tendu. Les gens sont sourire fermé, vont et viennent en tous sens, demandent ceci, celà… Explication : Thomas Sotto est en fait parti comme envoyé spécial à Kiev avec J-P Elkabbach, et cela bouscule grandement toute la matinale. Pour être honnête, je venais de l’apprendre en arrivant.

morandini smartphoneJe regarde d’abord l’équipe depuis le petit coin salon des invités. J’ai du mal à m’asseoir dans les fauteuils confortables. Toute cette excitation alentour me donne envie d’y participer… au moins symboliquement ! Je note que JM Morandini, à côté de Julie, dès qu’il a fini de parler pour lancer son émission peu avant 9h, se rue sur son smartphone. C’est ce qui lui permet d’être si réactif sur les réseaux sociaux, en parallèle de ce qu’il dit au micro. Je prends d’ailleurs une photo de son geste (ci-contre) et tweete cela depuis mon propre smartphone, après m’être battu pour obtenir une connexion web correcte. Le lieu est réputé pour cette difficulté paraît-il…

frison europe 1Ca a du en tout cas me faire remarquer, car quelqu’un m’arrive dans le dos et me tapote sur l’épaule. C’est Mickaël Frison journaliste de la radio (ci-contre), qui officie comme community manager de la tranche matinale, et qui me conduit ensuite à son poste. Un peu en retrait du « chaud » plateau, d’où il monitore les inputs sociaux de la matinale, « avec un regard journalistique » tient-il à me préciser.

Il me montre d’ailleurs l’écran de destination de son travail : « vous voyez, c’est ici que s’affichent les tweets sélectionnés ». Je n’ose pas lui dire que… je ne le savais pas, même si cela me semble assez naturel comme dispositif. Jusqu’ici pour ma part, c’est uniquement sur Twitter que j’interagis avec les émissions matinales d’Europe 1. Soit je les écoute sur mobile, soit le matin chez moi sur mon poste radio durant ma phase « veille des flux et écrans » en débutant ma journée.

Sujets, chroniqueurs, invités

eva roqueRetour en régie, je me cale sur un tabouret haut disponible. Je me fais tout petit, je ne veux pas déranger. Et j’observe la galerie en présence… Eva Roque (compatriote et par ailleurs amie des réseaux que je rencontre enfin à cette occasion) présente, en tant que chef des infos de Télé 7 Jours, son billet. Sujet média du jour, qu’elle va parfaitement mettre en exergue : l’affaire de l’Elysée et de l’édition de Closer, dont on apprenait la veille par l’Express toute l’histoire pour que le président en récupère une édition. A peine le temps de lui claquer une bise, elle repart dans la foulée vers les autres médias où elle émarge. Pas une minute de répit, malgré sa grande disponibilité sur les réseaux, que j’apprécie beaucoup.

Suivra en plateau l’imitateur Marc-Antoine Lebret : un jeune corps si frêle mais à l’organe vocal impressionnant, et à l’humilité perceptible. Quand il arrive dans les parages du studio et entre en régie, il me salue main tendue presque timide ! Avec ses collègues, c’est plus « à la cool » qu’il évolue, tout en relisant ses notes papiers, pour les personnages du jour qu’il va exécuter avec brio au micro du studio. Je vois du coin de l’oeil qu’il ne souhaite pas être photographié : je remballe mon smartphone, message reçu.

plateau LGDM

On enchaîne ! Les invités du sujet « société » du jour, sur la santé, s’installe : dont Patrick Pelloux, un très bon client des plateaux de l’audiovisuel. Ah oui, j’oubliais la montée de pression sur un duplex avec Arthur, l’animateur télé, appelé au téléphone pour commenter ses projets. La récupération de son numéro de téléphone mobile n’était pas une sinécure !

Dispositif 2.0 fluide et sur la brèche

Toute cette animation me donne le temps d’observer et questionner le dispositif 2.0. En fait, LGDM a son propre community manager, qui surveille les tweets et les monitore depuis sa tablette branchée sur un Tweet-Wall. Il est aussi tout le temps sur son téléphone portable, l’air concentré. Même air de circonstance chez Romain Ambro, le coordinateur éditorial de l’émission. Lui écoute, scrute, commente tout ce qui se dit et se fait sur le plateau. Son stress est palpable mais il le maîtrise et s’en sert habilement. Je n’ai pas pu lui parler beaucoup, pour ne pas le déconcentrer, donc le lui dire : mais grosse impression à son contact. C’est un « pro », pensant en parallèle à toutes les dimensions du show (technique, contenu, rythme…).

Autre pierre angulaire, le responsable technique au pupitre, qui assure les lancements, fait les transitions, etc. Hyper calme, il est aussi celui qui glisse un petit mot au téléphone, quand l’émission dit au revoir à Thomas Sotto à Kiev, ou appelle Wendy Bouchard sur les routes de province. Oh trois fois rien, mais le mot juste et gentil qui remonte, quand on est loin de la « maison Europe 1 ».

C’est que LGDM fonctionne à trois niveaux principaux : ce qui se dit dans le studio en live, ce qui se commente en régie pour corriger, ce qui se dit sur les réseaux sociaux et qui peut influer le cours de l’émission. Avec pour rythme final celui impulsé par l’animateur, JM Morandini, que je croiserai après son émission. Pas une diva même si ça ferraille parfois avec son acolyte Julie, mais il a ses exigences durant l’émission, que connait d’ailleurs parfaitement son équipe. Après, détendu, accessible, il repasse de suite en régie pour voir « si tout allait bien ». Un debrief plus formel est d’ailleurs prévu dans la foulée, me dit-on.

Ces dispositifs intéressent-ils aussi, de temps en temps, les invités d’Europe 1 et leur staff de com’ ? « Ca arrive », me répond-on. Parfois les communicants vont dans le dos des community (managers) et questionne ce qu’ils font, ce qu’ils laissent passer. Notamment quand leur patron VIP a un message particulier à faire entendre, et doit veiller à sa bonne compréhension. Mais pour l’heure, rien de lourd ni « d’empêchant ».

Equipe social media coeur

jean-noël-buissonRessortant du plateau de l’émission juste vers 10h30, je terminerai ma visite en rencontrant l’équipe 2.0 d’Europe 1. Jean-Noël Buisson (ci-contre) est le social media manager de la radio, avec son adjointe (Emmanuelle Patry) en face de lui, sur un plateau de la rédaction consacré au web, aux côtés de journalistes spécialisés pour ce support.

Petite équipe donc, mais assez gros recul sur le job, du à l’antériorité de Jean-Noël dans la maison qui lui confère sagesse et maîtrise. D’ailleurs il est « dans la vraie vie » comme je l’avais repéré sur les réseaux : zen et ouvert. Cette équipe peut intervenir elle aussi sur le contenu 2.0 généré durant #LGDM, comme durant toute émission d’Europe 1. Elle travaille aussi sur les projets plus transverses à la station de la rue François 1er, comme actuellement « Moi Maire« , qui entend animer sur les réseaux sociaux le débat des Municipales 2014.

Ce que j’ai vu ce matin-là donne en tout cas l’impression d’une grande maîtrise et d’une approche naturelle du mix média radio et réseaux sociaux. Un processus speed mais de qualité, à l’inverse de ce que certains ont un peu vite moqué, concernant l’affaire du faux scoop Rostaing sur Obama/Beyoncé. Mais qui prouve que même les meilleures mécaniques bien huilées et rodées, peuvent être sensibles à un petit grain de sable…

NB : je n’ai sans doute vu ce matin là qu’un aperçu de tout le processus de production d’une émission d’Europe 1, y compris sur le versant web 2.0. Navré donc pour celles et ceux que j’aurais oublié. Au plaisir de faire votre connaissance… une prochaine fois !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s