HTC One max : en approfondissant

visu HTC One maxJe prolonge ma première note sur ce blog et sur le smartphone (ou phablet) HTC One max, que j’ai la chance de pratiquer depuis un peu plus d’un mois. Au lieu de vous « gaver » avec ses capacités techniques et chiffres en rapport, je vais plutôt me concentrer sur ma pratique personnelle et ce que j’en retiens. Voici ce qui a changé depuis que je l’utilise :

    • support multimédia renforcé : que ce soit pour prendre des photos, des vidéos ou les montrer à mes interlocuteurs, l’écran XXL est un vrai confort. Pas tant impressionnant que cela à première vue, mais si en définitive quand ils se rendent que ce n’est pas… une tablette !
    • usage informatique simplifié : depuis que je l’ai en mains, hé bien du coup je pratique beaucoup moins… ma tablette et mon ordinateur portable ! Du moins dans des situations qui s’y prêtent. Exemple : lecture ou visionnage de contenus le soir, au lit. Cet HTC s’avère bougrement pratique, parce que bien moins encombrant. Sa batterie permet aussi d’en profiter largement, même si je recommanderai de bien gérer sa luminosité pour savoir économiser son énergie, plutôt que de toute vouloir voir en pleine lumière.
    • manipulation assurée : je reviens sur ce point qui me semble crucial pour ces matériels. Son poids et sa solidité le font très bien tenir en main et en poche. On le sent parfaitement, on ne l’oublie jamais. On a plus cette sensation de « savonnette » qui vous échappe au moindre mouvement, avec des smartphones plus petits ou plus légers.
    • confort visuel vertical : autre atout sur une telle diagonale, je suis désormais moins tenté de passer en mode horizontal pour lire des pages web. La hauteur de l’écran permet de garder une position verticale la plupart du temps. Mais après, c’est affaire d’habitude et d’applications : un jeu sera de toute façon plus aisé à plat, rappelant pour le coup réellement la pratique d’une console de jeu portable. Mais pour des jeux gratuits comme Glow Hockey se jouant aisément à deux, on peut se mettre comme de part et d’autre d’une mini table… et garder l’axe vertical.
    • confort d’écoute : les bi-enceintes en façade en font un vrai dispositif sono mobile performant. Avec cet HTC, il m’est déjà arrivé de lancer des playlists Youtube au sein d’un groupe pour mettre de l’ambiance (et malgré du bruit environnant), ou devant la HiFi de mon aîné pour un hit battle. Et croyez-moi, le phablet tient la route !

Pour prolonger : passer sur la page officielle du HTC One max, ou le compte HTC France sur Twitter.

Publicités

Une réflexion sur “HTC One max : en approfondissant

  1. On dit une phablette.
    oui je l’ai et il est franchement pratique surtout avec la htc flip case ou flip power case car on peut l’utiliser comme une tablette sur un support

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s