Google Grass : prochaine (r)évolution domotique dans votre jardin

Google GrassAprès Google Glass, la firme de Mountain View envisage une nouvelle révolution technologique sans précédent, dans le domaine de la domotique extérieure. Chacun sait en effet que l’American Way of Life se base en grande partie sur la culture du pavillon de banlieue, avec son carré d’herbe bien verte et fraîchement taillé. Une série télévisée comme Desperate Housewives l’a dernièrement illustré.

Dans les labs de Google a été testé depuis quelques mois une solution dite de « GGM » (grass growth management »), permettant en fait de contrôler la poussée de son gazon depuis son espace personnel Google, et bientôt depuis ses Google Glass. Imaginez la scène : vous êtes sur le perron de votre pavillon, ouvrant à peine la porte dans une belle matinée ensoleillée. De derrière vos Google Glasses, vous regardez votre gazon où s’affiche en sur-impression et sur les verres une règlette verticale, que vous contrôlez par la parole. « Plus haut de 0,5 cm » et votre gazon pousse instantanément ! « Plus vert dans les tons java et olive », et votre pelouse rayonne soudain différemment. Vos voisins ne s’en remettront pas !

Les ingénieurs de Google n’ont pas encore indiqué le dispositif sous-terrain qu’il faudra installer dans son jardin, même s’il sera à base de fibre optique de 3ème génération. Mais il est déjà clair que l’expérience de livraison express à domicile annoncée dernièrement par Google, y soit directement lié. Ce pourrait être un des premiers produits que les équipes de livreurs proposeraient. Ainsi que, plus anciennement, le filmage des rues et allées dans le monde au moyen des Google cars pour Google Maps et le service Street View, qui permettraient ainsi de démarcher les éventuels clients de cette solution directement.

Un modèle tarifaire original

Le plus étonnant dans ce projet technologique, est le modèle de financement choisi par Google. Il serait de deux types. Du côté des utilisateurs, installer Google Grass ne coûterait rien ou presque. Selon des fuites connues ce lundi, la firme américaine envisagerait que depuis le ciel et les satellites internationaux, l’on puisse voire des « GOOGLE GRASS » géants. Ceux-ci s’affichant sur les pelouses de par le monde, par jeu d’un contraste de couleur entre les brindilles, pré-programmé depuis son interface Google Admin. Les vues aériennes ainsi générées seraient ainsi filmées, puis insérées dans Google Maps, et servant accessoirement pour des films publicitaires auto-produits.

Du côté professionnel B2B, Google envisagerait de proposer (inspiré du modèle de son accord avec la presse), un accord cadre national avec les professionnels du jardinage et herboristes dans les régions de France et Navarre. Ceux-ci vendraient ainsi Google Grass dans leur magasins, sans rétro commission ni tarif linéaire, moyennant le co-développement de produits innovants futurs. On évoque par exemple déjà des Google Water Grass System, pour contrôler l’arrosage de son jardin par la pensée; ou encore des Google Sunny Power Units, qui seraient des sortes de mini soleils portatifs à installer au-dessus de son jardin. On le voit, les idées ne manquent pas ! Et il ne faut pas être un grand devin pour imaginer que Sergey Brin et Larry Page envisagent en fait une complète collection de Google Gardening Tools, pour sortir enfin Google des seuls produits numériques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s