Vine et Swipp pourraient secouer les réseaux sociaux

logo social networkSi on prend un peu de hauteur par rapport à la galaxie existante des réseaux sociaux, on constate qu’on a pu pour l’instant grosso modo : y écrire et y commenter (phase 1); y géolocaliser sa position (phase 2); y mettre des photos (phase 3). Et ça fait un moment que ça dure ! Sachant que Facebook et Twitter tournent depuis au moins 2005… Pour le reste, quand justement des sujets comme « Facebook » ou « Twitter » deviennent mainstream, c’est qu’il est temps que les early-adopters passent à autre chose, ou en tout cas qu’on leur propose autre chose.

Les start-ups -qui se font et se défont sans cesse- sont là pour cela. Et ce serait peut être en passe de se produire avec deux projets américains, tout récents :

  • la short vidéo avec Vine : projet 2.0 né du navire Twitter, Vine propose pour l’heure sur mobiles seuls et uniquement via plateforme iOs d’échanger de courtes vidéos. En fait quasiment des gifs animés en 6 seconds (plus le son). En première impression de visu sur une vidéo de Jack Dorsey himself, on se dit que Vine serait potentiellement la prochaine « big thing » des médias sociaux, capable de bousculer les terres conquises en « visuel » par Instagram et Pinterest. Mais il faudra peut être étendre étendre le temps des 6 secondes, pour en faire soit un ring de créations artistiques, soit une vaste bibliothèque mondiale de séquences vidéos… pour d’autres usages (montage, animation, etc.).

Capture d’écran 2013-01-27 à 23.46.56

Enseignement : la marche naturelle est de toute façon d’aller vers une « multimédiatisation » des réseaux sociaux, qui a terme devrait permettre une production sociale, en meute (le fameux mode crowd sourcing) des supports les plus élaborés (présentations, reportages, webdocs, etc.).

  • le sondage 2.0 avec Swipp : plus discret que le premier projet, ce réseau social ci semble aussi a priori « classique » dans la forme. On poste juste un sujet et un commentaire. Mais c’est dans la finition du process qu’on trouve l’outil à la fois le plus simple et innovant : noter « l’intention » de sa publication sur une échelle allant de -5 à +5, donnant une « température » négative ou positive sur tel sujet, cause, personnalité, etc. Voici par exemple le type d’écran de contrôle qu’on obtient sur un sujet, au bout de plusieurs votes (ici les NRJ Music Awards). La capacité à atteindre une taille d’utilisateurs critique sera clé pour que les notations valent quelque chose et prennent du poids.

Capture d’écran 2013-01-27 à 23.49.04Enseignement : les médias ne sont pas les seuls supports révolutionnés par le 2.0… Les sondages d’opinion pourraient être le prochain front stratégique, si Swipp se développait et devenait un standard. L’application reprendrait aussi plus simplement le filon de projets de « votation » comme le français Newsring, depuis sa crise en janvier 2012 et son assez relative percée.

A travers ces deux nouveaux services en ligne, se confirme enfin l’attente prochaine d’un réseau social « all in one », de type plateforme absolue. La question est : le grand public jouera t-il ce jeu dans des réseaux sociaux globaux déjà existants (comme Facebook ou Google Plus) ? Ou attendra t-il un « SCP », pour « social network platform » ? Les variables de « temps de cerveau disponible » des utilisateurs et de facilité d’usage pourraient jouer un rôle clé sur ce terrain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s