Obama, le web, le 2.0

4 novembre 2008, 1h du matin passé. En attendant le début officiel de la soirée électorale US, voilà qu’un sujet me frappe au coin de l’évidence. Ce pour débuter dignement ma première note sur ce blog (Serial Worker, nb) que Liberation.fr me fait l’honneur de me confier.

Pour sûr, le travailleur moderne de premier plan que l’actualité de ce 4 novembre m’imposait de scruter, c’était lui, Barack Obama! Il faut dire, le personnage me titille sur un aspect pas vraiment traité dans la presse, en tout cas pas sous l’angle qui m’a interpellé. Car on le dit, on le répète, on le markète, on le matraque depuis le début de la campagne électorale : Obama a été aussi le candidat branché, l’as du buzz web, l’Américain connecté avec son temps. Blog, vidéos en ligne, tv en ligne, espaces collaboratifs… il a tout déployé. En est-il pour autant un usager?

Pour le vérifier, rien de mieux que les photos. Celle de Vanity Fair en mars dernier par exemple, nous le montre à son bureau. Passons sur la pause un rien ringard : que nous apprend ce cliché? Eh bien que pour un président branché en permanence sur le web et même le 2.0… son bureau est un peu vide en ordinateur! Mais cherchez bien, car il y en a un sur le cliché, là, au fond, dans le flou, sur la commode en bois acajou. Ou plutôt juste un écran plat… mais pas de clavier ni de tour apparente. Le genre d’organisation de travail d’une personne qui effleure ses touches tous les 15 jours, et encore, parce que sa secrétaire lui aura dit, avec le café dans la main et un peu excédée : «M. Obama, ça fait le 4ème paquet de mails urgents que je vous ai envoyé!» Attention miss Checkmail, doucement la critique, si vous voulez décrocher la direction du secrétariat du futur président…

J’ai vérifié : vingt pages de résultats de recherche sur Google Images, ne livrent pas plus de situations parlantes ou le sémillant Obama userait d’un quelconque matériel moderne, comme un PDA, un PC portable, un GPS… Pas de chance : même un cliché sur le site du Times montrant son effigie chez Madame Tussauds, le figure derrière un bureau (le fameux oval) tristement vide et équipé du même genre de téléphone… qu’avait JR Ewing dans Dallas! Sur le blog « The Caucus« , du N-Y Times, on le voit bien avec un portable, mais ça sent la pause bien léchée et travaillée pour la com’ officielle. Enfin une seule photo, sur sa galerie officielle le montre téléphonant avec un mobile, dans un jet.

Ma recherche n’est bien sûr pas exhaustive, mais elle donne une tendance. Elle trahit ce rapport distant à la chose technologique, à l’informatique, à l’internet… que j’ai souvent constaté au contact des politiques, de haute voltige comme de proximité, en France. Ces détails semblent, ce soir, très secondaires face aux enjeux de l’élection américaine, certes. Mais ils me rappellent aussi, étrangement, la « question technologique » d’un autre candidat à la présidentielle, française celle-là, que j’avais sondé en 2006. Un vrai point commun potentiel entre les deux hommes.

[MAJ] : un ami m’a quand même déniché une photo d’Obama avec un ordinateur, mais certes, toujours très posée.

[note initialement publiée sur le blog « Serial Worker« , pour Liberation.fr]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s